La chaîne de valeur

0
28 118 Consultations

La chaîne de valeur est l’ensemble des processus contribuant directement ou indirectement à la création de valeur ajoutée d’une entreprise. Il s’agit d’une méthodologie développée par Michael Porter dans son ouvrage intitulé « L’Avantage concurrentiel » (1986), qui permet de décrire et de décomposer l’activité d’une entreprise dans une industrie donnée.

Chaine de valeur - Michael Porter
La chaîne de valeur selon M. Porter

Principes de la chaîne de la valeur

Définition

  • Ensemble des processus contribuant directement ou indirectement à la création de valeur ajoutée d’une entreprise
  • Repose sur la définition de l’entreprise (Unité de production), et sur celle de la valeur ajoutée (valeur économique ajoutée par l’activité d’une entreprise).
  • Exemple d’étapes successives d’une chaine de valeur : Conception > Achats > Production > Logistique > Vente > Service

Objectifs

  • Analyse systématique de l’ensemble des activités et de leurs interactions
  • identification des fonctions, ressources ou compétences à l’origine d’un avantage concurrentiel actuel ou potentiel.
  • Analyse et évaluation de la configuration et l’organisation du processus de création de valeur au sein de l’entreprise et dans ses relations avec ses partenaires

Applications

  • Diagnostic des activités et analyse de la performance
  • Outil d’analyse marketing pour déceler les forces et faiblesses de l’entreprise
  • Identification des avantages concurrentiels de l’entreprise
  • Cartographie des différentes activités et processus de l’entreprise, pour repérer les activités créatrices de valeur et celles qui génèrent des coûts (allocation des ressources, pilotage opérationnel de l’activité)
  • Identification des compétences non fondamentales (activités à externaliser éventuellement)

Limites

  • Convient aux entreprises industrielles (processus de transformation), mais pas aux entreprises de services
  • Difficile de quantifier précisément la contribution de chacune des activités à la valeur perçue par le client
  • séquençage des fonctions qui masque les utilisations plurielles d’une même ressource et les effets de synergie

Activités de base et activités de soutien

Le modèle de chaîne de valeur proposé par M. Porter repose sur la distinction entre activités de base, qui contribuent directement à la création de valeur, et les activités de soutien qui contribuent indirectement au processus de création de valeur.

Activités de base (Contribution directe à la création de VA)

  • la logistique : Activités liées au transport, à la réception, au stockage et à la distribution des matières premières, des produits (en cours ou finis).
    • Logistique interne = Système d’approvisionnement, de gestion des fournisseurs, d’entreposage (stockage).
    • Logistique externe = Système de distribution, livraison aux grossistes, distributeurs et clients finaux, gestion de la disponibilité des produits.
  • la production : Transformation d’inputs en outputs (de MP en produits). Comprend l’assemblage, l’emballage des produits, l’entretien des machines
    • Exemple pour une boulangerie : préparation pâte à pain (mélange farine et eau), pétrissage, cuisson, conditionnement.
  • la commercialisation (marketing et vente) : moyens par lesquels les produits sont mis à la disposition des clients. Exemples : publicité, gestion de bases clients, création de partenariats, …
  • les services : participent à la création de valeur perçue par les consommateurs finaux. Exemples : Conseil-expertise avant-vente, livraison à domicile, Installation, SAV, …

Activités de soutien (Contribution indirecte à la création de VA)

  • les achats : processus d’acquisition de l’ensemble des ressources nécessaires à l’activité (MP, composants, services BtoB, …).
  • La Recherche-développement : Ensemble des outils, techniques et savoir-faire utilisés. Exemples : un savoir-faire professionnel, un logiciel, un procédé innovant, …
  • le management des ressources humaines : Influe sur l’ensemble des fonctions de l’entreprise.
  • Infrastructure : Administration, systèmes de planification, de financement, de contrôle de qualité ou d’échange d’informations.

Indicateurs de l’efficacité des activités

L’analyse de la chaîne de valeur requiert d’établir les critères d’évaluation quantitatifs pertinents pour chaque activité afin de choisir et mettre en œuvre des indicateurs de performance. Voici quelques exemples d’indicateurs possibles :

Fonction « logistique interne »

  • Nombre de fournisseurs
  • Nombre de commandes / Nombre de fournisseurs
  • Délai de commande, de livraison / fournisseur

Fonction « logistique externe »

  • Coûts logistiques / CA
  • Nombre de retards / nombre de livraisons
  • Coût de stockage / CA
  • Coût de stockage / valeur du stock
  • Valeur du stock / CA
  • Valeur de la démarque / valeur du stock

Fonction « production »

  • Valeur de la production / effectif de production
  • Valeur de la production / actifs de production
  • Coût de non-qualité / coût de production
  • Nombre de produits / nombre de composants

Fonction « marketing et distribution »

  • CA/actif commercial
  • CA/effectif commercial
  • Charges commerciales / CA
  • Nombre de nouveaux clients / nombre total de clients
  • Nombre de clients perdus / nombre total de clients
  • Nombre de contentieux clients / nombre de commandes clients
  • Nombre de commandes / nombre de prospections.

Fonction « services »

  • Taux de commandes livrées à la date promise
  • Nombre de commandes livrées / nombre total de commandes
  • Délai de livraison moyen
  • Temps d’attente moyen des clients
  • Durée moyenne de traitement des demandes
  • Taux de satisfaction / service
  • Nombre de dossiers SAV en-cours
  • Disponibilité des pièces de rechange

Fonction « achats et approvisionnements »

  • Valeur des achats / valeur des stocks
  • Volume des achats / volume des stocks
  • Valeur des achats / CA
  • Nombre de contentieux fournisseurs
  • Nombre de commandes fournisseurs
  • Nombre de fournisseurs / nombre de composants achetés.

Fonction « recherche et développement »

  • Dépenses de R&D / CA
  • Dépenses de R&D / valeur ajoutée (VA)
  • Gains liés aux innovations de processus
  • CA relatif aux nouveaux produits / CA
  • Revenus issus des brevets / dépenses de R&D

Fonction « ressources humaines »

  • Taux de turn-over
  • Taux d’augmentation des effectifs
  • Productivité des salariés et équipes
  • CA / Salarié
  • Coût / recrutement
  • Nombre de recrutements internes / nombre total de recrutés
  • Coût de formation / masse salariale
  • Ratio du salaire moyen Masse salariale annuelle / moyenne annuelle des ETPs (Emploi temps plein)
  • Ensemble des tâches de gestion des relations avec les partenaires sociaux
  • Sdfgh

Fonction « infrastructure »

  • Coûts administratifs / CA
  • Nombre d’employés administratif / nombre total de salariés
  • Performance du système d’information (disponibilité, accessibilité, actualisation des données, …)
  • Indicateurs financiers et comptables : BFR, capacité de financement, taux d’endettement, …
  • Efficacité des contrôles qualité

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here